Conference sur les artefacts thraces antiques de la collection Vasil Bojkov

Le 3 mai 2018, le professeur Athanasios Sideris, conservateur en chef de la collection Vassil Bojkov, a présenté une conférence d’une heure et demie dans le cadre de l’exposition « La Toison d’or. La quête des Argonautes. », appartenant à la collection Vassil Bojkov.

La conférence « Légendes d’argent. D’Athènes et d’Ionie jusqu’en Thrace et en Scythie » s’est déroulée à la galerie nationale (le palais), à Sofia, et a réuni plus de 150 participants.


Lors de la conférence, le professeur Sideris a évoqué un grand nombre d’artéfacts en argent rares et exceptionnels issus de périodes allant du début de l’époque archaïque jusqu’à la fin de la période hellénistique et provenant d’Ionie, d’Athènes, de Thrace et de Scythie.

La plupart des récipients et ustensiles évoqués faisaient autrefois partie d’un service utilisé lors des symposions et des banquets. Ces libations provenant d’Orient avaient été adoptées par les Grecs et étaient réservées aux membres les plus éminent de la société. Les récipients utilisés étaient donc d’une qualité exceptionnelle.

Les récipients en argent étaient souvent ornés de scènes mythologiques, épiques ou religieuses. Lors de cette conférence, le professeur Sideris a expliqué comment ces scènes étaient généralement adaptées aux traditions et rituels locaux ou comment elles pouvaient servir de propagande politique. Le kylix en argent orné de Thésée et du taureau de Marathon a dû servir à ces fins. Il date de 445-440 av. J.-C. et fait désormais partie de la collection Vasil Bojkov. À l’intérieur de la coupe, la décoration à la feuille d’or représente Thésée domptant le taureau de Marathon.

D’après plusieurs sources antiques, le jeune héros athénien s’était rendu à Marathon, avait capturé le taureau enragé grâce à son bâton et l’avait mené à travers l’Attique jusqu’à l’Acropole, où il l’avait sacrifié à la déesse Athéna.

Après les guerres médiques, Athènes a voulu promulguer Thésée au rang de héros national. Vers la fin des années 70 du cinquième siècle av. J.-C., le général Cimon a rapatrié les « os de Thésée » depuis l’île de Skyros et les a enterrés à Athènes avant d’ériger un autel dédié à ce héros mythologique et de raviver son culte.

Thésée, sa vie et son œuvre sont devenus une expression symbolique des réalisations athéniennes lors des guerres médiques. Pour commémorer la bataille de Marathon, rien de tel qu’un éloge à la capture de l’animal destructeur par Thésée.

Lors de sa conférence, le professeur Sideris a également présenté comment sont acquis et mis en circulation ces objets luxueux, dont la plupart proviennent de la collection Vasil  Bojkov.

Les artéfacts évoqués lors de la conférence sont issus de diverses traditions culturelles et stylistiques. Ils proviennent de différents ateliers du monde de l’art antique, et bon nombre d’entre eux ont été offerts par les délégations athéniennes aux chefs des tribus thraces afin d’obtenir des biens tels que les métaux précieux, le bois et les fourrures. Mais la plupart de ces artéfacts sont issus du commerce et ont été utilisés comme forme de paiement. Certains ont également été acquis lors de pillages.

Media Contact
Company Name: La Collection Vasil Bojkov
Contact Person: Ellis McDonald
Email: Send Email
Phone: 442038268815
Country: United Kingdom
Website: https://vassilbojkovcollection.bg